Pas d'étrangers à l'île, de l'un ou l'autre sexe. L'Île d'Houat fut évangélisée par saint Gildas, qui y mourut probablement le 29 janvier 565. ». Grâce à une souscription nationale initiée par l'abbé Martin, alors recteur de la paroisse, aux dons et aux subventions, huit mois plus tard, neuf pinasses furent offertes aux pêcheurs sinistrés. Comme le lys maritime qui pousse sur ses dunes grises, la centaurée qui colore ses pelouses littorales et les roses trémières qui enchantent ses jardins, l’île semble avoir été créée par un poète. Ce système a fonctionné jusqu'en 1891[16]. Elle est essentiellement constituée de l'île d'Houat. Ils n'ont quasiment jamais servi : Bachelot de la Pylaie a laissé une description des îlesl d'Houat et Hœdic qu'il a visité en décembre 1825 et janvier 1826[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[40]. Jean-Baptiste Ogée décrit ainsi l'Île-d'Houat en 1778 : « Isle-de-Houat, à sept lieues à l'ouest-sud-ouest de Vannes, son évêché, à seize lieues trois quarts de Rennes et à quatre lieues un tiers de Sarzeau, sa subdélégation ; elle dépend du gouvernement de Belle-Île. La population est fréquemment rançonnée par les flottes étrangères. Désormais, on peut visiter une unité de production de phytoplancton à usage cosmétique : l'Eclosarium. En 2004, une tornade de catégorie EF2 ravage un camping sur l'île, tuant une personne et en blessant huit[32],[33]. Les espèces sauvages marines sont plus nombreuses que les espèces terrestres. En 2018, la commune comptait 224 habitants[Note 2], en diminution de 8,94 % par rapport à 2013 (Morbihan : +2,52 %, France hors Mayotte : +2,36 %). Comme le lys maritime qui pousse sur ses dunes grises, la centaurée qui colore ses pelouses littorales et les roses trémières qui enchantent ses jardins, l’île semble avoir été créée… Les plages de sable fin et l’eau claire de la mer font le bonheur des visiteurs ici. Sœurs de cœur et d’esprit. Pour faire le débarquement, les bestiaux sont jetés à la mer et recueillis ensuite sur le rivage. Les insulaires houatais et hœdicois ayant plusieurs fois porté secours à des équipages anglais en péril, pouvaient, avec une simple passe signée de leurs recteurs, pêcher et naviguer sans crainte d'être retenus prisonniers de guerre Â»[15]. Se balader autour de l’île permet de découvrir la faune et la flore locales (dont une fleur endémique, le lys de Houat). Un Abri du marin ouvre en 1948 dans un ancien hôtel. Location toute l'année d'un gîte en duplex refait à neuf sur l'île de Houat. Depuis la fin des années 1970, l'activité agricole est inexistante. L'Île d'Houat fut évangélisée par saint Gildas, qui y mourut probablement le 29 janvier 565. Les bateaux et les produits de la pêche sont communs ; et si les partages occasionnent quelques discussions, l'Ancien prononce, et est obéi avec autant de ponctualité qu'un despote de l'Asie. L'île est souillée par le pétrole de l'Erika, que s'acharnent à nettoyer des escouades de volontaires. Cet épisode se déroula trois ans avant la Bataille des Cardinaux qui se déroula à l'est d'Hœdic. Cette charte en 32 articles dit dans son préambule : « La charte protège le faible contre le fort Â», elle « fait tout concourir au bien général, parce qu'il n'y a rien de plus funeste et de plus odieux que la recherche exclusive d'un intérêt privé Â». (...) Avec la masse commune, on secourt les plus nécessiteux, les vieillards et les familles dont les chefs ont péri à la mer. Progressivement, vers 3500 av. deux entreprises de restauration légère. On fait aussi construire des navires qui deviennent propriété de l'île et lui paient un revenu[15]. C'est pourquoi, je vous emmène aujourd'hui sur une petite île du golfe du Morbihan très plébiscitée par les touristes en cette année un peu particulière, l'île de Houat. Une longue plage de sable s’étend sur la côte est alors que le sud est bordé de falaises et de criques. Les Houatais ont protégé leurs bateaux dans trois ports successifs : Le mouillage de la grande plage de Houat, avec à droite l'ancien port de Er Beg. Comme leurs voisins d'Hœdic, ils pratiquent à longueur d'année la pêche au casier car les fonds des environs sont riches en crustacés. Depuis que l'Isle-de-Houat est connue, ses habitants n'ont jamais communiqué avec le continent que pour y vendre du poisson l'été, et de s'y fournir, avant le mauvais temps, de quelques provisions indispensables pour l'hiver ; mais jamais un Houatais ne s'est fixé en grande terre, et jamais homme ou femme du continent n'a été tenté d'aller s'établir à Houat. Leurs maisons n'ont ni serrures, ni verrous. Le menhir de Parc-er-Menhir dans le bourg d'Houat, Tête d'homme trouvée en 1924-1925 par Zacharie Le Rouzic sur l'îlot d'Er Yoc'h (Musée de préhistoire de Carnac). Ne marchez pas dessus ! Tout le territoire d'Houat dépend de la commune du même nom. Un menhir, dénommé Parc-er-Menhir[4], se tient encore debout dans le bourg d'Houat, où se trouvent aussi deux menhirs couchés[5]. », « L'usage de l'hospitalité y est encore dans toute sa vigueur : si la curiosité, ou la nécessité, y conduisent un étranger, le premier insulaire qui le rencontre l'accueille avec honnêteté, le nourrit et le loge un jour, et le lendemain le remet à son voisin, et ainsi de suite, tant qu'il plaît à l'étranger d'y rester. La première en France à utiliser la technique de l'osmose inverse. On trouve aussi des chardons, de l'ail sauvage, des rosiers sauvages nains, etc. Line: 208 Balades dans les îles : Houat, belle et gourmande . Si une jeune fille ne trouvant pas de jeune insulaire à son goût gagnait la terre ferme pour en rencontrer un, elle ne devait plus jamais revenir après cette trahison »[27]. Function: view, Pour les articles ayant des titres homophones, voir. La recherche sur la famille HOUAT a permis de trouver 29 familles. Un prieuré Saint-Gildas, dépendant de l'abbaye Saint-Gildas de Rhuys aurait été ruiné par les Normands avant d'être restauré au XIe siècle par Félix, alors abbé de Saint-Gildas de Rhuys ; il fut abandonné vers 1400. Houat, longue de 5 km, s’aborde par un port animé où des bateaux à la coque éclatante s’amarrent en épi. Les véhicules à moteur sont interdits sur l'île, sauf dérogation accordée par le conseil municipal. Découvrez vos propres épingles sur Pinterest et enregistrez-les. Ce système a fonctionné jusqu'en 1891[16]. Au début de l’époque néolithique en Bretagne (vers 5000 av. La faune terrestre est essentiellement constituée, outre les insectes, de faisans et perdrix d'élevage, nourris au sarrasin local, et de lapins qui prolifèrent malgré la chasse qu'on leur donne. Pas d'étrangers à l'île, de l'un ou l'autre sexe. Houat et Hoëdic, les petites îles bretonnes où règne la nature. La pêche au homard et au crabe constitue la principale ressource halieutique locale. Afin d'éviter aux fonctionnaires de Belle-Île et à ses Îlois des frais inutiles de déplacement et de transport, il est à la fois maire, curé, juge de paix, percepteur, notaire, syndic des gens de mer et capitaine de port. Il semble que ce gros décimateur devroit [devrait] au moins partager avec le Curé, auquel il seroit [serait] impossible de se procurer la subsistance la plus frugale, si ses ouailles ne venaient pas à son secours et ne lui faisaient partager les douceurs que peut fournir une navigation perpétuelle. Lys des sables Houat_aout_05_101.jpg, Espèce menacée, le lys des sables, ou "lys maritime", très odorant, fleurit malgré le vent sur le littoral de l'île d'Houat où il est protégé... Découvrez cette photo sur la communauté de geo.fr Function: view, File: /home/ah0ejbmyowku/public_html/application/controllers/Main.php Le monument aux morts de l'Île-d'Houat porte les noms de 11 soldats et marins morts pour la France pendant la Première Guerre mondiale ; parmi eux un (Émile Le Fur, tué à l'ennemi) est mort en Belgique en 1918 ; un (Jean Le Gurun, des suites d'une maladie contractée en service) en Algérie ; trois étaient des marins (Mathurin Le Gurun lors du naufrage du cuirassé Suffren, Yves Le Scoharnec, mort de maladie à Lorient et Dominique Le Gurun, mort de maladie à La Seyne-sur-Mer) morts en mer ou à bord de bateaux ; les autres sont morts sur le sol français (le lieu et les circonstances du décès de Jean Deschamps[25] ne sont pas connues)[26]. Il gouverne ainsi son petit royaume, aidé des vieillards les plus considérés, qui forment une espèce de conseil des anciens, chargé de réformer les abus, de surveiller la dépense et d'ordonner les travaux d'utilité publique. Function: _error_handler, File: /home/ah0ejbmyowku/public_html/application/views/page/index.php Le courrier vient, par bateau, de Quiberon. Cette petite peuplade est rassemblée dans un seul hameau d'environ soixante maisons, ou plutôt cabanes, comme celles des Sauvages, et peut former un total de deux cent cinquante habitants ; elle a pour Pasteur un seul prêtre ayant le titre de Curé qui a, pour tout revenu fixe, une pension de cent vingt livres, que lui fait l'abbé de Saint-Gildas de Rhuis, qui se dit seigneur de cette île et qui, en cette qualité, perçoit la dîme à la quatrième gerbe. un cabinet médical, faisant office de pharmacie pour les médicaments prescrits. Les Houatais (...) se marient entre parents très proches, sans dispenses ; en un mot, ils n'ont pas l'idée du crime dans aucun genre, et plus heureux que les enfants d'Adam, ils n'ont pas encore vu naître un Caïn parmi eux. Line: 478 Il gouverne ainsi son petit royaume, aidé des vieillards les plus considérés, qui forment une espèce de conseil des anciens, chargé de réformer les abus, de surveiller la dépense et d'ordonner les travaux d'utilité publique. En 1795, le comte d'Artois, futur Charles X, vint dans l'île lors de l'expédition de Quiberon. L'abnégation de tous les vices, une vie laborieuse, la frugalité, la salubrité de l'air et la bonté des eaux, les font jouir d'une santé constante, d'un corps robuste, et de la longévité qui en est la suite ; leur idiome universel est le Breton, mais il diffère un peu des autres Bretons, et la prononciation en est plus douce[14]. À l'extrémité ouest, l'île est prolongée par une chaussée granitique appelée « Chaussée du Beniguet », séparée de l'île par un étroit chenal. Il existe une aire de camping, placée depuis environ deux ans à proximité des falaises sud-ouest de l'île situées face à l'île aux chevaux, près de Trea'ch ar Salus. « De la mer nous vivons », telle est la devise de cette île longue de 4 km et large de 1,5 km, située au large du golfe du Morbihan. Partout règne la nature. ». Durant cet été, nous vous proposons chaque semaine une île de Bretagne sud à découvrir ou redécouvrir. Le village compte une école primaire publique[36] et un collège[37] qui scolarise aussi les enfants d'Hoëdic. Au sud-est, le Passage des Sœurs, dangereux car peu profond et truffé de rochers, sépare Houat d'Hoëdic et la Chaussée de l'Île aux chevaux sépare Houat de l'Île aux Chevaux, visible de la côte sud de Houat, qui servit autrefois de pâture commune aux Hoëdicais et aux Houatais. Le reste de l'île, très peu construit, est inhabité l'hiver. une location de vélos (avril/septembre). Les femmes, pendant l'hiver, s'occupent à faire des filets que l'on vend dans les ports du continent. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Hoëdic est comme une fleur : naturelle et délicate, fragile et vivante, sauvage et raffinée, expressive et inspirante. Le bourg de Houat est le seul lieu habité de la commune ; il est situé au nord-est de l'île, à proximité du port Saint-Gildas. La moitié du terrein de Houat est très-bien cultivée et produit d'excellent froment, de l'avoine, du lin et du chanvre. La chaussée s'étire vers la presqu'île de Quiberon dont elle est séparée par le passage de la Teignouse. Situé au cœur de Mor braz, le territoire de la commune est constitué essentiellement par l'île de Houat, un plateau granitique qui mesure 3,3 km de long et 1,5 km au plus large. J.-C., elle se sépara d'Hœdic en raison de la remontée du niveau de la mer. Ils rendent pieusement les derniers devoirs aux naufragés. Progressivement, vers 3500 av. Function: require_once, Message: Undefined variable: user_membership, File: /home/ah0ejbmyowku/public_html/application/views/user/popup_modal.php Derrière la carte postale du port Saint-Gildas avec ses bateaux de pêche s’ouvre un trésor caché. En quittant le village, on explore une terre sauvage et colorée en suivant des petits sentiers de terre. Un dolmen à galerie se trouve à Bod-en-Lann-Vras[7] et un autre à Stang-Vras[8]. Pour les articles homonymes, voir Louis Timagène Houat. « Le roi Louis XIV fit, à la fin de son règne, construire une belle tour, avec une batterie circulaire, un fossé revêtu, pont-levis à la batterie et à la tour, dans laquelle on entretenait quinze hommes, de la garnison de Belle-Île, en temps de paix, et cinquante hommes, avec un Capitaine, en temps de guerre. Pierre Buttin, Henri Buttin. Les insulaires houatais et hœdicois ayant plusieurs fois porté secours à des équipages anglais en péril, pouvaient, avec une simple passe signée de leurs recteurs, pêcher et naviguer sans crainte d'être retenus prisonniers de guerre »[15]. À l'époque, le curé faisait office de maire, d'officier d'état civil et parfois même d'enseignant. Houat devint alors une simple trève dépendant de la paroisse de Saint-Goustan-de-Rhuys (actuellement Saint-Gildas-de-Rhuys). Quatre jours plus tard, le 7 mai, la capitulation allemande de la poche de Lorient est signée. Le village est regroupé à l’aplomb du port de pêche, activité importante. Function: _error_handler, File: /home/ah0ejbmyowku/public_html/application/views/user/popup_harry_book.php (...) Avec la masse commune, on secourt les plus nécessiteux, les vieillards et les familles dont les chefs ont péri à la mer. La majeure partie des hommes en âge de travailler sont pêcheurs. Un conseil de douze sages (des anciens), présidé par le recteur, était chargé de son application. En 2020 deux exploitations maraîchères, occupant en tout 0,6 ha de surface agricole utile, existent à Houat.[34]. En dehors du village, il n'y a qu'une trentaine d'arbres sur Houat. 25 nov. 2020 - Gehele woning/appartement voor $104. Il laisse derrière lui un amour malheureux. En breton, l'île s'appelle Houad signifiant « le canard »[2] (alors que Hoëdic signifie « le caneton »[3]). La natalité, faible, permet d'alimenter les effectifs de ces établissements, de petite taille néanmoins. Le reste de l'île, très peu construit, est inhabité l'hiver. Au nord, l'île de Houat fait face à la presqu'île de Rhuys et à la sortie du golfe du Morbihan. L’île de Houat est un véritable havre de paix : ici, pas de voiture ! Rocher et balise dans la "Chaussée du Beniguet", La Pointe (Er Beg) au sud-est de l'Île d'Houat, Tréac'h Er Vénigued (côte nord-ouest de l'île), L'îlot d'Er Yoch, au nord-est de l'île d'Houat, Le Passage des Sœurs entre Houat et Hœdic. ». Houat est une petite île (4km de long et 1,5km de large) très attachante et très prisée par les amateurs de nature sauvage. Les têtes de bétail en surplus étaient d'ailleurs convoyées chaque année à la Foire des Houatais, à Saint-Gildas-de-Rhuys (Kercambre), puis Arzon sur la presqu'île de Rhuys. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La pêche au homard et au crabe constitue la principale ressource halieutique locale. L'Itinéraire d'Antonin nomme Vendilis Belle-Île et Siata Houat[11]. « Le roi Louis XIV fit, à la fin de son règne, construire une belle tour, avec une batterie circulaire, un fossé revêtu, pont-levis à la batterie et à la tour, dans laquelle on entretenait quinze hommes, de la garnison de Belle-Île, en temps de paix, et cinquante hommes, avec un Capitaine, en temps de guerre. Houat est la commune de Bretagne qui compte le plus grand nombre de gens de mer par rapport à la population active. En été, plusieurs services de bateaux amènent les visiteurs de Vannes, de Port-Navalo et surtout de Quiberon. À l'inverse d'Hœdic, on ne relève pas à Houat de trace d'occupation romaine, même si les Romains occupèrent l'île, lui donnant le nom de Siata[10]. Le monument aux morts de l'Île-d'Houat porte le nom de Charles Le Berre, mort pour la France pendant la Seconde Guerre mondiale en 1945 dans des circonstances non précisées[26]. Houat devint alors une simple trève dépendant de la paroisse de Saint-Goustan-de-Rhuys (actuellement Saint-Gildas-de-Rhuys). La pêche et l'éducation des bestiaux sont leur principale industrie. En 1972 fut créé, à l'initiative de l'Institut des pêches[31], une écloserie de homards : 20 000 bébés homards y étaient élevés chaque année (les œufs étaient prélevés sur des femelles grainées) avant d'être relâchés en mer. L'îlot d'Er Yoc'h, à l'est de l'île d'Houat, à laquelle il est rattaché à marée basse seulement, a livré aussi des traces d'un campement préhistorique, daté de la fin du 4e millénaire avant J.-C.. Un autre de ces campements a été repéré sur l'îlot de Cénis (ou Séniz), situé à l'ouest de Houat[9]. Aux XVIe et XVIIe siècles, l'île subit les rivalités navales entre France, Angleterre et Espagne. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Ce port fut construit à l'initiative de l'abbé Rio qui avait poussé ses paroissiens à le construire en leur disant : « Pourquoi ne pourrions-nous pas soulever et entasser des rochers entiers comme no pères qui ont dressé les dolmens et les menhirs ? Le plus ancien est le chef de la peuplade, comme devant être le plus sage. Depuis que l'Isle-de-Houat est connue, ses habitants n'ont jamais communiqué avec le continent que pour y vendre du poisson l'été, et de s'y fournir, avant le mauvais temps, de quelques provisions indispensables pour l'hiver ; mais jamais un Houatais ne s'est fixé en grande terre, et jamais homme ou femme du continent n'a été tenté d'aller s'établir à Houat. En 1795, le comte d'Artois, futur Charles X, vint dans l'île lors de l'expédition de Quiberon. L'élevage, par contre, était très développé : chaque famille élevait au moins une vache et un cochon. Il ferma en 1965[29]. J.-C., elle se sépara d'Hœdic en raison de la remontée du niveau de la mer. On évalue cette dîme à une somme de douze cent livres, année commune. On ne compte donc pas plus de 10 voitures sur l'île[38]. Il faut dire que l’île de Houat est une île sans véhicules à moteur ! Par ce moyen, cette colonie, préservée de la contagion générale, s'est maintenue dans un état de pureté et d'innocence qui rappelle parfaitement les mœurs patriarcales (...). Il existe une aire de camping, placée depuis environ deux ans à proximité des falaises sud-ouest de l'île situées face à l'île aux chevaux, près de Trea'ch ar Salus. La chaussée s'étire vers la presqu'île de Quiberon dont elle est séparée par le passage de la Teignouse. Line: 24 Line: 479 Combinez tous les modes de transport pour rejoindre Ile d'Houat sur Vivanoda Houat est une charmante île de 288 hectares, de cinq kilomètres de long et de 1,3 kilomètre de large, au large de Quiberon. Jean-Baptiste Ogée décrit ainsi l'Île-d'Houat en 1778 : « Isle-de-Houat, à sept lieues à l'ouest-sud-ouest de Vannes, son évêché, à seize lieues trois quarts de Rennes et à quatre lieues un tiers de Sarzeau, sa subdélégation ; elle dépend du gouvernement de Belle-Île. Île-d'Houat: Le port Saint-Gildas. Ce port fut construit à l'initiative de l'abbé Rio qui avait poussé ses paroissiens à le construire en leur disant : « Pourquoi ne pourrions-nous pas soulever et entasser des rochers entiers comme no pères qui ont dressé les dolmens et les menhirs ? Propriété depuis 1918 de la famille May de Fougerolles, sa rénovation, œuvre de longue halaine, a été achevée en 2018 pour en faire une pension de famille. L'élevage des chevaux paraît avoir été très développé également, comme en témoigne d'ailleurs le nom de l'îlot avoisinant (l'île aux Chevaux, ou Melvan), sur lequel les Houatais et les Hœdicais laissaient à tour de rôle leurs poulains grandir. Quelques chevaux ont refait leur apparition dernièrement pour le tourisme. Cliquez sur une vignette pour l’agrandir. À mesure que nous approchons, l'aspect change, le terrain apparaît désolé, brûlé de soleil et de mer, hérissé de hauteurs farouches ; à droite, un fort démantelé, abandonné ; à gauche, un moulin gris qui nous donne la vitesse des brises de terre, et quelques toits très bas groupés autour de leur clocher ; tout cela est morne, espacé, silencieux. (...). Line: 68 Les passionnés passeront un peu de temps pour admirer les chardons bleus, les immortelles ou encore les lys de mer qui subliment le décor aux abords des sentiers sablonneux. On trouve des colonies de moules et d'huîtres sauvages, des tourteaux, des étrilles et des araignées de mer, des homards, des congres dans les rochers... L'église paroissiale Saint-Gildas vue du cimetière, L'église paroissiale Saint-Gildas, vue intérieure, File: /home/ah0ejbmyowku/public_html/application/views/user/popup_modal.php Le monument aux morts de l'Île-d'Houat porte les noms de 11 soldats et marins morts pour la France pendant la Première Guerre mondiale ; parmi eux un (Émile Le Fur, tué à l'ennemi) est mort en Belgique en 1918 ; un (Jean Le Garun, des suites d'une maladie contractée en service) en Algérie ; trois étaient des marins (Mathurin Le Garun lors du naufrage du cuirassé Suffren, Yves Le Scoharnec, mort de … 11 juil. La natalité, faible, permet d'alimenter les effectifs de ces établissements, de petite taille néanmoins. Depuis la fin des années 1970, l'activité agricole est inexistante. Crabes et homards sont vendus à Quiberon ». Que faire et voir sur l’île d’Houat ? Les têtes de bétail en surplus étaient d'ailleurs convoyées chaque année à la Foire des Houatais, à Saint-Gildas-de-Rhuys (Kercambre), puis Arzon sur la presqu'île de Rhuys. Alphonse Daudet décrit ainsi Houat en 1888 : « Une fois le phare doublé, l'île de Houat commence à nous apparaître peu à peu, à élever au-dessus des houles de la mer sa terre rocheuse où le soleil jette un mitage de végétation, des teintes de moissons mûres, des veloutés de prés en herbe. « Pendant les guerres de l'Empire, Houat et Hœdic, n'ayant point été défendues par une garnison française, furent , par une espèce de convention tacite, regardées en quelque sorte comme pays neutre. Ces deux appellations sont cependant sujettes à caution[réf. Pour faire le débarquement, les bestiaux sont jetés à la mer et recueillis ensuite sur le rivage. A. Marteville et P. Varin, continuateurs d'Ogée, décrivent ainsi l'Île-d'Houat en 1843 : « (...) Les Houatais ont conservé leur vieille probité et une partie de leurs anciennes mœurs patriarcales. Le curé de l'île, Lorcy[Note 1], prêtre réfractaire, fut arrêté et conduit sur les pontons de Rochefort ; libéré en 1795 et revenu à Houat, il mourut du choléra en soignant des blessés de l'expédition de Quiberon[10]. La population est fréquemment rançonnée par les flottes étrangères. « Vers 1950, Houat ne compte pas plus d'une cinquantaine de marins. Affichage de la page 1 sur 2. genealogic.review. Conc. Les dunes de la plage de l'est sont un milieu fragile protégé par le conservatoire du littoral : on y trouve une espèce endémique sauvage de lys des dunes, très menacée. Il ferma en 1965[29]. Elle est détruite en 1998. Le village compte une école primaire publique[36] et un collège[37] qui scolarise aussi les enfants d'Hoëdic. L'amiral anglais Lestoek [en fait Lestork][12], le 20 octobre [1776], envoya une frégate sommer l'officier qui la commandait de se rendre ; l'officier refusa d'abord, mais le lendemain, après une heure de canonnade de la frégate, il se rendit prisonnier de guerre, avec trente-six hommes qui formaient la garnison de cette tour qui pouvait tenir un mois sans tirer un coup de fusil[13] »[14]. Randonnées, balades en vélo, sentiers à pied, activités nautiques, découverte de la faune et de la flore, pêche, baignades ou lecture au soleil…La liste est longue des possibilités touristiques à explorer sur l’ile de Houat, petite ile de charme et destination incontournable de la Bretagne Sud, à 15 kilomètres au large de la presqu’île de Quiberon. À mesure que nous approchons, l'aspect change, le terrain apparaît désolé, brûlé de soleil et de mer, hérissé de hauteurs farouches ; à droite, un fort démantelé, abandonné ; à gauche, un moulin gris qui nous donne la vitesse des brises de terre, et quelques toits très bas groupés autour de leur clocher ; tout cela est morne, espacé, silencieux. Les bateaux et les produits de la pêche sont communs ; et si les partages occasionnent quelques discussions, l'Ancien prononce, et est obéi avec autant de ponctualité qu'un despote de l'Asie. Fortifications des îles de Houat et d’Hoedic au XIXe siècle . Aussi la seule ambition du recteur de Houat est-elle d'obtenir un mouillage pour les sept chaloupes qui composent la marine du pays[20]. C'est la seconde ressource économique de l'île. La part des résidents secondaires s'accroît, et la plaisance se développe également. À l'inverse d'Hœdic, on ne relève pas à Houat de trace d'occupation romaine, même si les Romains occupèrent l'île, lui donnant le nom de Siata[10]. Vers la fin des années 1960, le ministère de l'Agriculture décide de construire une usine expérimentale de dessalement d'eau de mer[30]. Des traces d'ateliers de bouilleurs de sel datés de l'époque gauloise ont été trouvées à Houat[9]. « Ã€ l'île d'Houat, à une époque assez récente, la coutume voulait que les habitants se marient entre eux. Dans les dunes, les lys de mer, les oyats balisent vos pas. ... chardons bleus, immortelles et lys de mer parsèment les abords des sentiers sablonneux. Grâce à une souscription nationale initiée par l'abbé Martin, alors recteur de la paroisse, aux dons et aux subventions, huit mois plus tard, neuf pinasses furent offertes aux pêcheurs sinistrés. Ile de Houat. La part des résidents secondaires s'accroît, et la plaisance se développe également. », « L'usage de l'hospitalité y est encore dans toute sa vigueur : si la curiosité, ou la nécessité, y conduisent un étranger, le premier insulaire qui le rencontre l'accueille avec honnêteté, le nourrit et le loge un jour, et le lendemain le remet à son voisin, et ainsi de suite, tant qu'il plaît à l'étranger d'y rester.