"Le public a la science qu'il mérite... comme les savants ont le public qu'ils méritent." Ainsi, la philosophie se définirait comme une discipline constituée d'opinions diverses et contradictoires. On a souvent agité la question de savoir si la philosophie était une science, dans quelle mesure elle en était une, et quels étaient ses rapports avec les autres sciences.Pour en trouver la solution, il faut d'abord définir la science. Opposition : Science et l’opinion Epistémologie : épistémer : la science Logos : étude, discours Etude de la science Philosophie critique des sciences, l’histoire des sciences Bachelard analyse les conditions de la connaissance scientifique et le soutient qu’elle est victorieuse sur les obstacles…. L’objectivité du savoir scientifique veut se substituer à la subjectivité de l’opinion, indémontrable et indémontrée, arbitraire et gratuite. Les travaux de Thomas Samuel Kuhn vont marquer une rupture fondamentale en philosophie, en histoire et en sociologie des sciences. Il va historiciser la science, et rejeter une conception fixiste de la science. Si la philosophie se présente d'abord comme un champ de bataille, comme un terrain où dominent les contradictions, alors elle semble être non de la science, mais de l'opinion. La science et la philosophie. Oui mais l’important est de saisir la différence entre tenir à une opinion que l’on sait n’être qu’une opinion (dans ce cas, on en n’ignore pas les faiblesses, ce qui implique l’absence de dogmatisme et l’esprit de tolérance) et tenir à son opinion dans l’ignorance de sa nature. Lecture 3. L' opinion est un jugement que porte l' esprit en matière contingente, probable ou douteuse; on l'oppose d'ordinaire à la science, et de tout temps on a admis cette distinction en philosophie, surtout dans l'antiquité. a Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques (UMR8590), CNRS & Panthéon-Sorbonne University, 75006 Paris, France;; b Normal and Pathological Hematopoiesis (UMR1170), Gustave Roussy Cancer Campus, 94800 Villejuif, France;; c Department of Humanities, University of Roehampton, London, SW15 5PJ, United Kingdom;; d Division of Humanities and Social Sciences… Cours de philosophie. SCIENCES - Vue d'ensemble Écrit par Henry DUMÉRY • 2 055 mots L' organisation du savoir a cessé depuis longtemps d'être monarchique. Il s’agit désormais d’en expliquer la raison et comment la science fait pour ignorer l’opinion. L'histoire longue de la confrontation entre la science et le public est une leçon éclairante sur les sentiments ambivalents que ce monde scientifique produit. La philosophie, c’est-à-dire la science s’oppose à l’opinion comme la vérité, universelle et nécessaire, s’oppose à l’idée reçue, particulière et contingente. En un deuxième temps de son raisonnement («On ne … La science cherche à comprendre et expliquer la réalité de notre univers et certes, ce faisant elle démontre que les dieux ne sont pas nécessaires et qu’ils n’expliquent rien. Y aurait-il deux mondes, celui des experts et des savants, et celui du commun des mortels. La science aurait-elle l'opinion qu'elle mérite ? Aux siècles de foi et d'autorité, la théologie était la reine des sciences. SCIENCE,OPINION,PHILOSOPHIE. Les énoncés scientifiques ont le plus souvent la forme de lois - descriptives et non pas prescriptives-, qu'on les énonce dans la langue commune ou sous la forme d' une fonction algébrique symbolisant des rapports entre propriétés (par exemple ,la loi dite de Mariotte s'énoncera :"la densité d'un gaz,à l’opinion a pour vocation de s’opposer à la science et qu’elle ne fait que provoquer des illusions et n’affirme pas la réalité.